Grâce à nous, vous manger SAIN, SÛR, BON ET BRETON
Menu
Environnement

Nous investissons pour l’environnement depuis plus de 20 ans sans interruption.

Stations de traitement de lisier, matériel d’épandage, équipements de stockage, pratiques culturales… Nous avons investi à ce jour plusieurs centaines de millions d’euros pour la protection de l’environnement.

Les chiffres clés

  • Plus d’1 milliard d’€ ont été investis par les agriculteurs bretons en faveur de l’environnement depuis 20 ans, dont 70% avec leurs fonds propres.
  • 33% est la part d’azote générée par le porc sur la totalité de l’azote généré par les élevages et les engrais chimiques en Bretagne. En 20 ans, la production a diminué de -27% l’excrétion d’azote/porc  (sources : Agreste 2013 – Dourmad 2014)
  • -17% de rejets azotés grâce à une alimentation adaptée aux besoins physiologiques des animaux. (source : Corpen, 2003)
  • 421 stations de lisier et 18 unités de méthanisation de 34 304 MWh en Bretagne. (sources : UGPVB* 2014 – CRA* Bretagne 2015)
  • 26% : c’est la baisse du volume d’achat d’engrais minéraux entre 1998 et 2010. (Observatoire des ventes d’engrais en Bretagne 2011)
  • -14% d’émissions de Gaz à Effet de Serre en 20 ans. (source : CRA* Bretagne 2015)
  • 36%, c’est la baisse des nitrates dans les cours d’eaux bretons en 15 ans, entre 1999 et 2014.
  • 20 GWh économisés /an entre 2009 et 2013, grâce aux investissements réalisés par les éleveurs pour réduire la consommation énergétique des bâtiments. (source : UGPVB* Plan de Performance Énergétique 2009/2013)
  • 12,8 M€ dédiés à la Recherche et Développement au sein de la filière porcine bretonne chaque année, dont 1,6 M€ pour l’environnement. (source : IFIP)

Lien utile

Ferme de Kerlavic : www.kerlavic.fr

*
DDTM : Direction Départementale des Territoires et de la Mer
DRASS : Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales
DREAL : Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement
IFIP : Institut du porc
MAP : Ministère de l’Agriculture et de la Pêche
MEDDTL : Ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement
MIRE : Mission Régionale et Interdépartementale de l’Eau
RGA : Recensement Général Agricole
UGPVB : Union des Groupements de Producteurs de Viande de Bretagne
ZES : Zone d’Excédent Structurel

Gilles, éleveur de porcs (29)

environnement

Depuis une quinzaine d’années, les pratiques agricoles ont profondément évolué, nous participons depuis le début à cette dynamique. L’environnement est aujourd’hui au coeur de notre préoccupation et nous entendons poursuivre cette démarche pour progresser, encore.

 

L’épandage du lisier au coeur de la fertilisation raisonnée

pendillardLe lisier, engrais naturel produit par les animaux, est épandu chaque année sur les cultures et les prairies selon des règles strictes (doses, distances, périodes et délais d’enfouissement). Il est apporté en fonction des besoins réels des plantes cultivées.
Tous les épandages sont enregistrés sur un cahier de fertilisation consultable par les services de l’Etat. De plus, le matériel d’épandage est de plus en plus performant et permet de limiter au maximum les nuisances.
Enfin, l’épandage de lisier permet de limiter l’utilisation d’engrais minéral (chimique), ce qui contribue positivement aux économies d’énergie.

 

Évolution des pratiques culturales

phacelieLes pratiques culturales ont beaucoup évolué : les agriculteurs plantent des bandes enherbées le long des cours d’eau (183 000 km de haies et talus aujourd’hui en Bretagne) et couvrent les sols en hiver pour piéger les nitrates.

 

Évolution de l’alimentation des animaux

cerealesAujourd’hui, plus de 90% d’entre nous utilisent une alimentation multiphase, adaptée aux besoins physiologiques des animaux. Ceci permet de diminuer les rejets moyens des animaux en azote et en phosphore, respectivement de 15% et 25% par rapport à une alimentation « standard ». Les performances techniques acquises en Bretagne grâce à la spécialisation du bassin de production porcin permettent d’atteindre des indices de consommation faibles, entraînant ainsi une réduction importante des rejets à la source.

 

Traitement du lisier et exportation des effluents

stationEn Bretagne, depuis 2000, environ 450 stations de traitement de lisier de porc ont été réalisées grâce à l’engagement de plus de 630 éleveurs (source UGPVB*). Ces stations permettent de transformer le lisier, qui est ensuite exporté dans des régions déficitaires en engrais naturel. La majorité des stations utilisent le procédé biologique mis en œuvre pour le traitement des effluents domestiques (nitrification – dénitrification).

 

Des initiatives pour aller toujours plus loin

panneaux-solairesEn plus de nos actions au quotidien pour la protection de l’environnement, nous investissons dans des méthodes innovantes.
Exemples :

– Récupération d’eaux de pluies pour le pré-lavage des fosses
– Chauffage des bâtiments avec l’énergie du bassin d’oxygénation de la station
– Chauffage des bâtiments avec une chaudière à bois (consommables issus de l’entretien des haies et des talus)
– Chauffage des bâtiments grâce à une pompe à chaleur qui récupère les calories dans l’eau du lavage d’air
– Economie d’eau grâce à un système d’abreuvage des animaux adapté
– Economie d’électricité liée au chauffage, en réglant précisément la ventilation
– Réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires grâce au binage des cultures de maïs
– Production d’électricité par le biais de panneaux photovoltaïques – cela permet également de valoriser des surfaces de bâtiments non utilisées plutôt que de monopoliser des surfaces de terres

 

La proximité : une contribution positive à l’environnement

decoupe-porcLa proximité du bassin de production porcin avec les outils d’abattage et de transformation, permet de limiter le transport routier et donc l’utilisation d’énergie fossile.